L’histoire de la fromagerie

Coucou les amateurs de fromages,

Je suis la Chèvre. Pas n’importe laquelle. La chèvre laitière bio.

C’est moi qu’ils ont choisi pour vous raconter l’histoire de la fromagerie. Pourquoi moi ?

C’est évident, d’abord parce que je suis bien plus belle que la Vache (non mais vous l’avez vu ? Elle a des taches partout.) et ensuite parce qu’ici c’est moi qui travaille le plus. C’est vrai, je représente quatre-vingt pour cent de l’activité de la Lémance. C’est pas pour rien que je suis sur le logo. Ce qui rend la Brebis complètement jalouse. Mais en même temps c’est bien normal, tout le monde aime le fromage de chèvre, il est si crémeux. Moi je me suis rendue compte très jeune du potentiel d’artiste fromagère que j’avais. J’ai su très tôt que j’avais ma place dans une fromagerie. Comme tout le monde j’ai commencé en bas de l’échelle, je faisais de la vente de fromage. Mais très vite, j’ai eu envie de créer.

J’ai choisi de postuler à La Lemance pour plusieurs raisons :

– D’abord le cadre. Je vis entre le confluent du Lot et les plateaux du Quercy dans des conditions formidables. Avec mon troupeau on se balade dans des pâturages magnifiques du matin au soir.

– Ensuite les conditions. Je ne suis nourrie que de choses saines, pour preuve mes fromages portent le label « agriculture biologique. Et puis je suis très bien traitée. C’est un métier, l’élevage de chèvre.

– Et enfin leur savoir-faire. Quand je suis allée à la fromagerie la première fois, c’était un peu par hasard. J’avais eu une longue journée et comme je n’avais pas eu le temps de le faire moi-même, je voulais acheter un plateau de fromages bio pour le soir. J’ai été si bien conseillée que j’ai eu une révélation. Et la dégustation a confirmé mon choix. Je veux travailler ici. Moi aussi je veux faire du bon fromage.

A la fromagerie, on a une gamme très complète : plusieurs types de fromages, fromage à tartiner, frais, onctueux, avec et sans croûte, affinés, au lait de vache, au lait de brebis, au lait de chèvre… et ça m’a de suite donné envie de participer et de proposer moi aussi mes créations à base de produits laitiers.

Aujourd’hui, nous fabriquons trois type de fromages bio :

– Le fromage au lait de chèvre :

Une gamme étendue comprenant le cabécou à la fine croûte fleurie, la tommette de chèvre, le crottin et sa texture ferme, la bûche de chèvre née d’un riche savoir-faire fromager, le cabriol à pâte molle et à croûte fleurie, le Lemancet qui ressemble à du camembert mais c’est au bon lait de chèvre bio, la tomme de chèvre au lait bio, douce et fruitée, la tomme mixte affinée pendant 6 semaines dans la plus pure tradition fromagère, et le cabretin au goût légèrement typé.

– Le fromage au lait de brebis :

la Tommette de brebis, la tomme de brebis grand savoir-faire qui ravira les amateurs de fromage, brique biologique aux grandes qualités gustatives, le pérail gourmand et goutteux à la texture fondante, le pelleret fromage type camembert mais 100% brebis et le petit frais fabriqué en Vendée, idéal à tartiner qui amène une touche de fraîcheur en fin de repas.

– Le fromage au lait de vache

Le Saint-Aubin 800 grammes de caractère à la croûte affinée et au cœur fondant, le Pur Bio un brie de vache affiné 15 jours, le camembert bio au lait pasteurisé, le coeur de paille à la texture crémeuse et onctueuse et la brique de vache avec sa fine croûte couleur crème.

De quoi faire un bel assortiment pour une soirée dégustation à base de plateaux de fromages, non ?

Et puis, vous l’avez compris, tous les produits sont bio, ça m’a séduit de suite. Et je vous parle même pas de la qualité gustative et des valeurs nutritionnelles. Quand je me balade dans un magasin bio je suis bien contente de trouver mes produits fromagers dans les rayons. En plus on les reconnait de suite grâce au bel étiquetage.

Et à la fromagerie, tout le monde m’adore, il paraît même que je fais le meilleur cabécou du monde. On dit que sa texture est parfaite. Au département laiterie aussi ils m’apprécient beaucoup vous savez, on est une grande famille. C’est un bien beau métier, de faire du fromage !

Si vous n’avez pas encore goûté mes fromages, rattrapez-vous vite. Ma gamme est très étendue. Je fais du crottin, de la buche, du cabretin, du chèvre frais… Si vous goutez, vous allez déguster, voire même boire du petit lait.

Mes collègues Vache et Brebis seront envieuses. Mais elles aussi, vous risquez de les adorer. Elles font du camembert, de la brique, du pérail, de la tomme de brebis… et elles n’abusent pas des matières grasses.

Vous connaissez la recette de la fabrication du fromage français ? Un chèvre heureuse, du lait frais et un grand savoir-faire. C’est important la qualité du lait.

Vous saviez que la fromagerie de la Lemance utilise des méthodes d’anciens maîtres fromagers réputés. Et que la maîtrise des techniques d’affinage est adaptée à chacun de nos produits ?

C’est pour ça qu’ils sont délicieux. Il ne manquent de rien. Les plus créatifs rajouteront certainement de la confiture, des fines herbes, de la ciboulette… mais même nature, nos fromages rencontrent un franc succès. A la coupe, à la louche ou à tartiner, il y en a pour tous les goûts et toutes les recettes.

Aujourd’hui j’ai pris de nouvelles fonctions à la fromagerie. Je suis en charge du site internet.

C’est moi qui doit poster des actualités, parler des éleveurs, des recettes de fromage, de la fabrication, de la transformation du lait (ça c’est du travail, je vous raconte pas.) Je suis un peu la référence du fromage en ligne.

Et puis à la fromagerie, il y a une bonne ambiance. Nous, au département chèvre, on ne compte pas nos heures, pour que nos délicieux produits puissent être présents à la fois dans les grandes surfaces régionales, dans les magasins spécialisés, dans la restauration haut de gamme.

Et à l’étranger ! Chez nos voisins Allemands, Belges, Anglais et Espagnol…

Figurez-vous que 10% de notre chiffre d’affaires est réalisé à l’export. Alors j’ai décidé de prendre des cours d’espagnol, et j’ai plutôt des bonnes notes. Pour mes prochaines vacances, j’irai surement aux Etats-Unis, leur apprendre à faire le célèbre french-cheese. D’ailleurs, il faut que j’aille faire mon visa, alors je vais vous laisser.

Si vous voulez en savoir plus, ou si vous avez des questions, écrivez moi.

Depuis qu’on a la fibre à la fromagerie, je reçois plein de mails et j’adore ça.

Vous pouvez me poser des questions sur la consommation de fromage, la maturation, la présure, les protéines, le lactose, la fabrication et la production de fromage, je vous répondrais, parole de chèvre bio. Et puis on pourrait échanger nos idées recettes aussi, ça serait sympa ! Dans la rubrique recettes du site, je posterais plein d’idées de recettes simples. Je ne vous apprendrais pas comment faire son fromage, hein, ça c’est mon petit secret, mais j’ai plein de recettes faciles à vous soumettre.

Restons en contact !

A bientôt !

La chèvre bio

Illustration
Logo-Bio-EU